samedi 20 octobre 2012

Peu importe. Je me sens belle.

Ce soir je suis d'humeur mélancolique. Oui ça m'arrive parfois. Peut-être le fait de vivre loin de ma famille, de mon géant (mon amoureux) et de voir que le temps passe si lentement. Alors je réfléchis, je rumine et j'ai alors ce besoin de m'exprimer, peut importe comment.
Ce soir je viens vous parler de quelque chose qui concerne directement la beauté, la mienne.
Je ne suis sans doute pas une grande beauté, et peut-être même que je ne paraît pas belle à certains, je ne leur en veux pas chacun ses goûts, tout ce que je veux c'est être belle à mes yeux et à ceux de mon géant, ça m'est suffisant.



Il y a de cela 3 ans je me suis fait mordre par un chien au visage. Pas un gros chien. Pas une grosse morsure. Mais suffisante pour bouleverser toute ma vie.

Ce qu'il m'en reste? Un souvenir ineffaçable. Une cicatrice.



Cette cicatrice n'a pas toujours été telle qu'elle est à ce jour. Quand je me suis fait mordre je me suis retrouvée avec, certes, une cicatrice assez petite mais déformée, un peu ovale sur la joue gauche et avec un léger creux car de toute évidence le chien a gardé sur ses crocs un bout de moi. Pendant 1 an j'ai essayé de me persuader et de persuader mon entourage que tout allait bien, qu'elle ne me dérangeait pas, que je l'avais acceptée, et avec elle le nouveau moi que je pouvais voir dans le miroir. Mais je me mentais. Tout simplement parce que pendant 1 an j'ai tellement entendu mes proches, famille et amis, me dire "oh tiens on la voit bien aujourd'hui". Bien sûr, ils ne l'ont jamais fait pour me faire du mal, ils ne s'en sont jamais rendu compte. Mais comment s'accepter, accepter la nouvelle image de ce que l'on est quand les autres ne cessent de vous rappeler jour après jour que vous ne reviendrez jamais comme avant?
Et puis nous avons dû faire un devis auprès d'un chirurgien esthétique, une question d'assurances. Ma chirurgienne m'a tout de suite mise en confiance. Cependant elle m'a directement fait comprendre que la chirurgie au laser que j'espérais tant et qui est possible pour les cicatrices d'acné n'était pas possible dans mon cas. En effet ayant eu "perte de substance" ça n'aurait eu aucuns effet. Elle m'a alors dit que si opération il y avait il y aurait toujours une cicatrice.

Je ne regrette pas d'avoir sauté le pas. L'opération m'a permis d'avoir une cicatrice que je préfère largement à la précédente. Elle est situé dans le sillon nasogénien, vous savez le pli qui se forme entre votre nez et votre bouche quand vous souriez. Et moi je souris beaucoup, je ris beaucoup, je ne suis pas une personne triste, vous l'aurez remarqué dans mes précédents articles. Ce qui me fait le plus plaisir c'est d'entendre des "oh mais au fait on ne la voit plus ta cicatrice!!" de la part des personnes qui savent et des "ah bon tu as une cicatrice?" de la part des personnes qui l'apprennent. Depuis deux ans j'ai enfin pu me reconstruire et accepter la nouvelle moi physique.
On a tous des cicatrices physiques. Des genoux écorchés par exemple. Un homme avec une cicatrice, c'est viril, c'est sauvage. Mais une femme? Et au visage?

Je pense que si j'ai réussi ma reconstruction aussi rapidement c'est aussi parce que je me suis rendue compte que cela ne m'empêchait pas de plaire. Aujourd'hui je suis avec mon géant. Alors oui je me sens belle, peut importe cette cicatrice, peut importe que parfois devant le miroir j'ai des regrets durant 5 secondes. De toute manière les regrets ne me rendront pas mon visage d'antan. Il faut vivre avec.

Un jour j'ai demandé à mon géant s'il voyait la cicatrice, s'il la trouvait laide. C'était important pour moi de savoir. Une cicatrice, partout ailleurs, peut être cachée aisément, mais moi, je ne peux pas cacher mon visage, c'est la première chose que les gens voient de nous, c'est ainsi qu'ils se souviendront de vous. Il m'a dit qu'il n'y faisait pas attention, qu'il ne m'imaginait pas sans, que c'était moi tout simplement, qu'elle faisait partie de moi et qu'il m'aimait moi, toute entière. Croyez-moi il m'en dit des belles choses mon grand romantique, mais celle-ci, à mes yeux est une des plus belles. Quoi de plus réconfortant que de se sentir belle parce que l'on vous trouve belle? Et ce malgré vos défauts physiques?



Aujourd'hui j'estime que oui, elle fait partie de moi, elle ne partira jamais, et elle fait ma différence. Je raconterais mon histoire à mes enfants, mes petits enfants comme une leçon à retenir, ne pas avoir peur des chiens mais se méfier d'eux tout de même, surtout de ceux que l'on ne connaît pas, ce n'est pas parce qu'ils n'ont jamais mordu auparavant qu'ils ne le feront jamais. J'en suis la preuve vivante. J'ai changé de ce fait, physiquement, mais aussi intérieurement. Ce n'est sans doute rien pour certaines d'entre vous, juste un petit incident. Mais croyez-moi, quand on le vit soi-même c'est pire qu'un tsunami, ça vous emporte dans des courants qui sont parfois durs à surmonter.



Je ne cherche pas à cacher cette cicatrice, je ne mets pas de fond de teint couvrant, je n'en éprouve pas le besoin. Parce que dorénavant je ne me vois pas vivre sans et qu'elle fait partie intégrante de Mrs Patatou.

On a tous des cicatrices, qu'elles soient visibles ou non. Il est toujours difficile de vivre avec, de les accepter. Mais c'est possible. Même si pour cela il faut raconter une bribe de sa vie à une communauté de personnes qui ne connaissent rien de vous.

Merci de m'avoir lue, enfin si vous avez tenu le coup jusqu'au bout =). Je reviendrais bien vite avec pleins de gifs idiots et d'humour décalé. Parce qu'au fond c'est ce que je suis, tout simplement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...